lundi 30 avril 2012

Djerba # Episode 3

Ne pas manquer la vente à la criée à Houmt Souk (le matin).


Cette tradition sur l'île n’existe plus qu’à Houmt Souk. 


Les pêcheurs enfilent le poisson pêché en chapelets à l'aide de fines tiges de régimes de palmier et le livrent au crieur public après avoir convenu d'un prix minimum.


Le crieur public (dallel) assis sur une chaise en hauteur montre le lot (chouk).
Il annonce le prix de base et regarde les acheteurs qui peuvent faire des offres à la hausse par hochement de tête voire un simple regard ou un clin d'œil, l'essentiel étant de ne point baisser la tête et de garder un contact visuel avec le crieur. 


Deux Dallels
Après quelques ballades dans les ruelles et souks environnants, une petite pause jus d’orange pressé s’impose sur cette petite place à côté de Djerbiens jouant aux cartes ou aux dominos.



 
Non merci pas ici !

Maintenant si vous préférez un coca, c'est possible aussi.

lundi 23 avril 2012

KAAK ANBAR # Episode 2

Les kaâk anbar sont des petites pâtisseries tunisiennes, très fines au délicat goût de rose et d’amande.

La recette originale contenait de l’ambre (ambre = anber).

Dans cette recette, le goût de rose n’est pas assez prononcé à mon goût.
L’utilisation d’essence alcoolique de rose serait parfaite [reste à trouver la bête rare].

La réalisation des Kaâks est enfantine et beaucoup moins compliquée que les kaâk warka qui sont feuilletés.



Pour 40 pièces environ

350 g de poudre d'amande fine
100 g de sucre glace
2 blancs d'oeufs
Eau de rose
Pistaches non salées
Sucre glace pour l’enrobage final

Mixer ensemble la poudre d'amande et le sucre glace, quelques secondes pour affiner la texture de la poudre d'amande.

Batter légèrement les blancs d'œuf.
Les incorporer au mélange amande/sucre et mélanger.
Ajoutez de l’eau de rose petit à petit jusqu'à obtenir une pâte malléable (ni trop sèche, ni trop molle); comme de la pâte à modeler.

Peser des petites boules de pâte de 15 g.

Façonner des petits boudins {j’aime la cuisine régressive}. Souder les deux extrémités pour former un anneau régulier. Enrober les anneaux de sucre glace sur tous les côtés.


Enfoncer les pistaches de chaque côté des anneaux.
Astuce, j’utilise un petit couteau faire deux entailles et j’enfonce ensuite les demies pistaches.

Déposer les anneaux sur la plaque du four recouverte de papier cuisson.

Enfourner dans un four préchauffé, température moyenne de 170°C pendant 12 minutes maxi. Les kaâks doivent rester BLANCS. Eteindre le four et laisser les kaâks dedans, porte entrouverte, jusqu’à leur refroidissement.

Déguster avec un bon thé vert à la menthe !


{Recette inspirée du blog de Filkoujina}

vendredi 20 avril 2012

Djerba # Episode 1

J'ai honte.


Loin de moi, était l'idée de vous faire un Michelin de la gastronomie djerbienne en 10 volumes mais quand même.


Notre menzel local [traduire notre omplexe touristique de 380 chambres bordant la plage de Sidi Mahrez en formule all inclusive] n'a rien arrangé : les buffets étaient juste parfaits.


Dattes et figues séchées à tire larigot, floppées quotidiennes de jus d'oranges pressées...wouahhh.

Service illimité de pizzas, de crêpes et de beignets fabriqués là devant vos yeux... ["Maman c'est top ici, tout est gratuit" ou comment avoir honte devant les autres vacanciers].

Couscous de viandes épicées, tranches de thon à la plancha, bricks à l'oeuf...STOP.


En revanche, le buffet des desserts était un peu décevant.
Un petit tour chez deux pâtisseries ciblées s'est vite imposé comme vital.


Pâtisserie Les Délices de Djerba à Midoun



Pâtisserie DALIA non loin de Houmt Souk 


Bon OK, j'avoue que mes orteils ont passé quelques heures sur le sable doré [grosse veinarde que je suis].
Eh oui, Gustave Flaubert ne la surnommait pas l'île aux Sables d'Or pour rien.



Post à venir avec la recette des Kaak Anbar Pistache, découverts chez Madame Hachicha (à la Marsa TUNIS).

dimanche 8 avril 2012

Embarquement pour...

Après avoir rencontré les grèves générales à la Guadeloupe, les fumées du volcan-islandais-imprononciable et les émeutes sociales à Londres, nous espérons ne pas nous frotter cette fois-ci à un tsunami ou un tremblement de terre...
  
A très bientôt pour de nouvelles recettes plus épicées [enfin j'espère !]. 


vendredi 6 avril 2012

Lemon bars # Carrés au citron


La recette de ces petits gâteaux made in USA affichée sur mon frigo me fait du gringue depuis quelques semaines.

Originalité de la chose : le beurre de la garniture citronnée souvent assez écoeurante est remplacé par du chocolat blanc.
Gain de temps : seule la base biscuitée nécessite une petite cuisson.
Verdict : acidité parfaite. Un peu d’agar-agar pour augmenter la fermeté de la garniture la prochaine fois.  

Allez, pour célébrer les fêtes pascales, inutile de marcher sur des œufs.
Mortecouille {1}, sortez donc de votre coquille et redressez la barre…au citron [je vous l’accorde elle était facile celle-là].


Ingrédients (8 personnes)

1 moule carré de 23 cm de côté


Pour la base biscuit
225 g de farine
65 g de sucre de canne blond
150 g de beurre demi-sel mou


Pour la crème au citron le zeste d’1 citron
18 cl de jus de citron
60 g de sucre
3 oeufs
180 g de chocolat blanc







Préchauffez le four à 175 °C (cuisson combinée). Garnir le moule de papier cuisson.

Dans un bol, mélangez la farine et le sucre.
Ajoutez le beurre coupé en dés et incorporez-le rapidement du bout des doigts.
Versez cette pâte dans le moule puis pressez-la doucement avec vos doigts afin de l’étaler.
Enfournez pour 14 minutes, jusqu’à ce que la pâte soit légèrement dorée sur le pourtour.
Laissez refroidir.

Versez le jus de citron, le zeste, le sucre et les œufs dans une casserole puis mélangez au fouet. Faites fondre le chocolat blanc coupé en morceaux dans un grand bol au bain-marie.


Faites chauffer la crème au citron sur feu doux, jusqu’à ce que la crème épaississe, tout en fouettant régulièrement. Versez la crème sur le chocolat blanc fondu en 3 fois en mélangeant énergiquement, à l’aide d’un fouet.

La crème doit être bien lisse. Versez-la sur la pâte refroidie, puis lissez la surface à la spatule.
Mettez le moule au frais pendant au moins 3 heures.

Coupez en carrés et saupoudrez de sucre glace.

{Recette de Pascale Weeks}

{1} Mortecouille : [Nom Masculin], Juron courtois lancé au détour d'une phrase, pour marquer l'étonnement poli d'un des intervenants de la conversation. Il découle de l'adjectif 'morte' et du nom 'couaille' (contraction linguistique de canaille). Les victimes conjuraient le sort sur leur agresseur en lançant de vindicatifs "mortecouille" à tout bout de champs. Exemple : "On m'a volé mes poules, mortecouille !"

lundi 2 avril 2012

Fudges au chocolat

Des petits carrés au chocolats à la texture fondante, parfaits pour accompagner un pousse-café-méditation sur votre terrasse.

 

 

Recette Nestlé (pour 10 personnes)

 

100 g de beurre demi-sel

200 g de chocolat noir Nestlé

1 boîte de lait concentré sucré (Nestlé) soit 397 g

24 biscuits type Petit Beurre



Fondre le beurre et les carrés de chocolat une minute au micro-ondes.

Verser le mélange beurre/chocolat dans une casserole et ajouter la boîte de lait concentré sucré.

Portez à ébullition et laissez cuire environ 3 minutes en mélangeant sans cesse à la cuillère en bois.

Laisser légèrement refroidir le mélange dans la casserole. Casser les biscuits secs en petits morceaux. Mélanger le tout délicatement.

Tapisser un plat rectangulaire de papier cuisson (en laissant déborder le papier sur les 4 côtés pour faciliter le démoulage).

Versez la préparation dans le plat et bien étaler le mélange compact. Placer au réfrigérateur une nuit. Démouler et couper en petits dés.

Astuce : pour leur donner un aspect truffe, mettre les petits carrés dans un sac alimentaire et ajouter du cacao en poudre. Bien secouer.
On peut aussi les aromatiser avec de l'extrait de café ou bien ajouter des fruits secs.