jeudi 24 novembre 2011

COOKIE va se régaler ?

Etudiante, je me souviens avec un brin de nostalgie de la petite boutique à cookies Laura Todd {*} du quartier des Halles où il m'était impossible de résister à l'appel du cookie double-choc chaud et fondant.

Maintenant, la seule projection mentale de ce cookie collé directement sur mes hanches me fait frissonner jusqu'au bas du dos, à moins que...

JE CRAQUE ILLICO.  



Pour 25 cookies (inspiration Laura Todd) 
250 g de beurre salé mou  
1 oeuf

200 g de sucre blanc 
140 g de sucre roux
Pépites de chocolat noir et blanc "maison"

2 cuillères à soupe de praliné en poudre
300 g de farine blanche + 75 g de farine complète
1 sachet de sucre vanillé


Préchauffez votre four à 180°.
Mélangez le sucre et le beurre ramolli à la spatule.
Ajoutez l'oeuf et le sucre vanillé.
Versez ensuite les pépites de chocolat noir et le pralin en une seule fois.
Rajoutez la farine que vous incorporerez petit à petit à la spatule. Vous pouvez aussi ajouter une poignée de noix, de noisettes concassées, de raisins secs, de noix de coco râpée...
L'aspect de la pâte est assez granuleux mais c'est normal.
Former des boules à la main (4 cm de diamètre).
Les applatir légèrement et planter dedans des morceaux de chocolat blanc.
Déposez vos cookies sur une feuille de cuisson disposée sur la plaque du four. Placer la plaque 5 minutes au congélateur pour saisir la pâte.
Enfournez pendant 10 minutes à 180°C.
Il ne faut surtout pas les faire dorer (même sur les rebords) et les sortir du four même s'il ont un aspect-pas-cuits-du-tout.

{*} Laura Todd, ex-société américaine n'existe désormais que sous forme de franchises parisiennes spécialisées dans les cookies haut de gamme, pâtisserie bio, muffins et brownies.

lundi 21 novembre 2011

TATIN BOUDIN

Dimanche 10h45, une jolie laryngite avec une grosse fatigue...qui m'empêchent de chausser mes baskets pour aller courir malgré ce beau soleil [je peste].

J'ai peut-être trouvé un moyen de lutter contre cette grosse flemme asthénie dans mon frigo : le boudin noir.


Le boudin noir est l'aliment le plus riche en fer héménique [19 mg de fer pour 100 g de boudin]. Il est nettement mieux assimilé par l'organisme que le fer contenu dans les légumes secs ou dans les épinards.


1 rouleau de pâte feuilletée de qualité
8 pommes variété Reine des reinettes
300 g de boudin noir aux oignons artisanal
Sel et poivre du moulin





Faire suer les tranches de pommes dans une poële antiadhésive sans matière grasse 5 minutes.
Les étaler dans un moule à tarte. Retirer la peau du boudin et couper en tronçon de 1.5 cm.
Répartir le boudin dans les pommes. Saler et poivrer. Recouvrir le tout par la pâte et rentrer les bords vers l'intérieur.
Cuire à 180°C pendant 20 à 30 minutes.
Laisser refroidir 15 minutes avant de retourner dans le plat de service.
Servir avec une bonne salade au vinaigre aux pommes.

J'ai conseillé à ma petite famille d'exclure d'office tous les jeux de mots douteux contenant le mot "boudin" pendant le repas.

mardi 15 novembre 2011

CAKE marbré chocolat

Intituler son blog It-cake et ne même pas proposer une SEULE recette de cakeà ses lecteurs, c’est pas bien.

Coincée, je n’ai pas d’autre choix que de sortir ma recette démodée de cake marbré au chocolat.

{PAPI BROSSARD sort de ce corps tout de suite}.





3 oeufs = 160 g
160 g de sucre
160 g de farine
120 g de beurre pommade (ou 160 g pour plus de tenue... et de calories)
½ sachet de levure chimique
100 g de chocolat noir

Allumez le four sur 180°C (chaleur tournante).
Mélangez à la cuillère en bois le beurre pommade et le sucre (attention fouet prohibé).
Rajoutez les oeufs un à un. Versez la farine + levure (vous souffrez du poignet, c’est normal).
Fondre le chocolat au bain-marie. Mélanger deux grosses cuillères de pâte avec le chocolat fondu. Répartir dans le moule en alternant les couches des deux mélanges. Cuire 45 minutes.

Parcourez aussi  www.papillesetpupilles.fr/2005/08/marbr-italien.html/ pour dégoter un imprimé marbrure façon zèbre {très tendance cette saison}.


Résultat du crash test familial
{T’es cro forte on dirait comme un bonhomme avec une moustache}. Maman vous adore.
{Sympa ton savane !}. Glups, merci mon Homme-Chéri-Tronche-de-Cake.

lundi 14 novembre 2011

RILLETTES de SAUMON FUME # façon Saint-Malo

Pour un apéro EASY entre Keupines, rillettes onctueuses de saumon fumé, parfumées à la coriandre et au citron vert.






2 tranches de saumon fumé de Norvège
10 g de beurre salé fondu
Jus d'1/2 citron vert
1 pincée de poudre Retour des Indes Roellinger (facultatif)
1 échalotte émincée
100g de fromage à tartiner
Coriandre fraîche ciselée
Fleur de sel et poivre du moulin


On hâche le saumon finement puis on mélange avec le reste des ingrédients. Mettre au frais.

jeudi 10 novembre 2011

L’Idéal mâconnais # succès

Un délice de pâte meringuée aux amandes {proche du macaron) avec une crème au beurre pralinée de Mâcon.

On le nomme Saint-Anthelme à Chambéry, Dacquoise à  Dax ou Succès chez Lenôtre.
Enfant dans ma famille, on mangeait pour les grandes occasions la fameuse Noguette de Saint-Malo de la pâtisserie CHEFTEL qui a disparu depuis.
Il s’agissait d’un gâteau en forme de cloche très proche de l’Idéal mâconnais. Le Fournil de Rotheneuf, à côté de Saint-Malo, perpétue la recette désormais mais mes papilles ne l’ont pas encore testé.
Vous trouverez le vrai Idéal Maconnais bien sûr à Mâcon, chez Joël Noyerie, MOF glacier en 1986 en version mini ou grande.
Les parisiens pourront aussi défaillir devant cette pure merveille dans le restaurant de Gilles Breuil, 14 rue de Clichy 75009 (Tél : 01.48.74.51.27).

lundi 7 novembre 2011

MUFFINS au cœur caramel # Mortellous

Dimanche 11h45 et pas un seul rayon de soleil.

En toute logique, il me faut des muffins tièdes au caramel coulant.





Pour 7 gros muffins

95 g beurre doux
75 g sucre blanc
1 gros œuf
165 g farine
115 ml lait entier
½ cuillère à café de levure chimique
7 caramels mous au beurre salé
1/2 sachet sucre vanillé

Préchauffer le four à 180°C.
Travailler le beurre mou avec le sucre au fouet.
Incorporer l’œuf, la farine+levure et le lait.
Verser dans les caissettes à muffins dans un moule en silicone.
Insérer au centre de chaque muffin un demi caramel.
Couper les restes de caramel en tous petits cubes et les déposer sur le dessus.
Saupoudrez de sucre vanillé les muffins.
Faire cuire 25 minutes.

A vous de succomber.

vendredi 4 novembre 2011

CREME BRULEE à la vanille # Incontournable


Dans la vie, j’ai besoin d’indicateurs fiables.

Pour choisir un restaurant, chacun son truc. Certains se contenteront d'un classique audit complet des toilettes.
Je préfère le scrutage {pas appuyé du tout} des tables voisines pour savoir où je mets les pieds.

Je suis une contrariante perfectionniste du dessert maison.

La brique UHT spécial préparation express crème brûlée ou la mousse au chocolat à émulsionner en poudre, ça ne le fait pas.

Une crème brûlée ne comporte que 3 ingrédients (crème + oeuf + sucre), sa préparation nécessite 10 minutes et c’est un dessert prêt à l’avance. A bon entendeur…

Un peu d’histoire…

En 1691, après avoir visité Perpignan en compagnie de Vauban, François Massialot (Officier de bouche) nota une recette se rapprochant de la crème catalane. Pour réchauffer la crème froide servie à Philippe d'Orléans (le futur Régent), Massialot utilisa un fer chaud pour cramer la couverture de sucre... qui caramélisa.
Bon les Anglais, les Espagnols et les Français se disputent encore son invention, mais les premières références bibliographiques sont françaises {ahem}.

Pour 4 ramequins

3 jaunes d’œufs
50 g de sucre blanc
300 g de crème liquide entière
¼ de gousse de vanille de la Réunion
4 c. à soupe de sucre roux

Préchauffer le four sur 100°C (chaleur ventilée) avec un lèchefrite contenant de l’eau (bain-marie).
Fouettez les jaunes avec le sucre jusqu’à blanchiment.
Faites chauffer à feu moyen la crème avec les graines de la vanille et laissez infuser 10 minutes en dehors du feu.
Ajoutez dans le mélange oeufs-sucre la crème vanillée et mélangez.
Versez la préparation dans les ramequins et disposez les dans le bain-marie au four entre 45 à 60 minutes.
Lorsque la crème est prise, sortir du four les ramequins et laissez les refroidir.
Au moment de servir, saupoudrez de sucre roux et passez sous le chalumeau jusqu'à caramélisation ou quelques minutes sous le gril du four.

Il existe multitude de recettes de crème brûlée.
Celle-ci est inspirée du calepin griffonné de la cuisine de ma maman.